Burnout

Pour sortir d'une souffrance, il peut être bon de bien la comprendre d'abord... car c'est un message envoyé par notre pensée pour signaler qu'un déséquilibre s'est installé...

Le syndrome de l'épuisement professionnel (ou burnout) est désormais entré dans le langage courant et il semblerait que de plus en plus de professionnels connaissent, à un moment ou à un autre de leur carrière, un épisode de burnout.

Stress, fatigue constante, sentiment d'être dépassé, angoisses liées au travail, dépression voire envies suicidaires sont les principaux signes du burnout. Il est difficile de le reconnaître car il apparaît insidieusement et on le banalise facilement.

Pourtant, c'est une source de souffrance majeure, qui a un impact sur la vie professionnelle autant que sur la vie personnelle, familiale.

Il est essentiel de repérer cette souffrance lorsqu'elle apparaît et de ne pas la laisser s'installer comme une situation "normale".

Dès lors que le burnout est là, on devient moins efficace, ce qui enclenche un cercle vicieux : je suis épuisé donc moins efficace, on me reproche cette baisse d'efficacité, je culpabilise mais je n'ai plus la force de surmonter donc je m'épuise, etc. L'entourage professionnel, sans le vouloir la plupart du temps, participe à aggraver l'épuisement. Si la souffrance n'est pas exprimée ou pas entendue, on a recours à l'arrêt maladie. Un soulagement au départ qui ne fait cependant pas disparaître les angoisses car le problème est toujours là tant qu'il n'a pas été élaboré, reconnu.

Les personnes les plus sensibles à l'épuisement professionnel sont les personnes perfectionnistes et les personnes passionnées par leur travail.

L'épuisement professionnel est un signal d'insatisfaction : le plaisir que l'on avait à travailler, le sens qu'on y mettait disparaissent.

L'esprit ne peut supporter d'accomplir quelque chose qui lui déplaît longtemps et sans espoir d'amélioration.

Pas de solution miracle, chacun a sa propre solution : en parler, dénoncer, apprendre à lâcher-prise, se battre, fuir, recommencer...

Pour cela, il faut admettre que quelque chose ne va pas et en parler.